ÉDI ' LYBRIS :

L'édition, autrement  !...

 

 Votre panier est vide  Votre compte

Lecteurs

Associer le lecteur en tant qu'intervenant final de la "chaîne du livre" nous apparaît largement insuffisant. Pourtant, cet amoureux des histoires pourrait avoir un rôle bien plus important ; l'association Edi'lybris a réfléchi à l'impact de ce dernier et propose aux adhérents plusieurs pistes auxquelles il trouvera un intérêt certain :

- un comité de lecture intermittent est mis en place : l'idée est de faire participer quelques auteurs en leur confiant un ouvrage inédit. Ce ne seront pas les mêmes personnes, et les livres seront confiés selon la sensibilité rencontrée (un amateur de science-fiction étudiera un roman de ce genre, un "friand" de policiers aura affaire à une énigme, etc.)

Pour ces chanceux, ils découvriront en exclusivité un tapuscrit -soit en version papier, soit en version informatique-, procéderont à un "dépoussiérage" orthographique et grammatical en fonction de leurs compétences,  et obtiendront, si le livre est publié, un exemplaire gratuit que l'auteur pourra s'il le désire personnaliser en le dédicaçant. Il est prévu de mettre en place ces équipes à hauteur de 5 à 6 personnes.

- Pour les lecteurs adhérents à Edi'lybris, une remise de l'ordre de 10% est systématiquement consentie sur les achats effectués sur le portail de l'association, ou par commande par courrier. Au vu de la cotisation demandée à l'année, cette économie amortira rapidement l'engagement de départ !

- L'association se veut être le lien entre le lecteur et l'auteur. Par expérience, nous savons qu'un lecteur prête à son entourage un ouvrage qui lui a plu. C'est très valorisant pour l'auteur, mais ce dernier est perdant dans l'affaire ! Afin de promouvoir et d'étendre le rayonnement de celui qui a su plaire au lecteur, nous pourrions envisager d'organiser des présentations privées.


L'idée est simple : un lecteur invite à son domicile, ou dans un café, ou dans un lieu public, une dizaine de personnes dont il sait l'attachement à la littérature, et à qui il a déjà présenté et confié des ouvrages d'un auteur en particulier. L'écrivain est invité à parler de son livre ; des virgules musicales permettraient d'égayer de temps à autre le dialogue entre les participants, ainsi que des lectures d'extraits. A la fin, nous pensons que le public séduit serait heureux d'acquérir un exemplaire du livre dédicacé.

Dans ce contexte, l'auteur s'engage à reverser à l'hôte organisateur un euro par livre placé, pour le dédommagement lié à l'achat d'éventuels rafraîchissements. L'association a conscience que ce genre d'actions n'apporte aucun intérêt financier pour elle-même ou pour l'hôte, mais elle parie sur le rayonnement utile et dirigé vers une population de lecteurs propres à bénéficier des avantages indiqués aux premier et deuxième alinéas ci-dessus.

- Salon du livre : ceux organisés en France et dans les pays francophones sont considérables. Les lecteurs fréquentent bien souvent ces lieux de rencontre privilégiés. Par le dialogue, ils peuvent informer les auteurs de l'existence de l'association, qui par la suite contacteraient le siège. Tout nouveau "parrainage", uniquement dans le cadre de la discussion, pourrait faire l'objet d'une politique de valorisation à l'égard de celle ou celui qui développe les idées de l'association. Par des actions concrètes -pourcentage supplémentaire consenti lors de l'achat d'un livre, don d'un ouvrage récent publié par Edi'lybris, ... -, le lecteur obtiendrait une reconnaissance non négligeable.

Voici en quelques mots le développement de cette section "Lecteurs" ; elle pourra largement s'agrémenter d'autres idées. Nous sommes preneurs ! L'important est de considérer que nous voulons donner à l'anonyme plongé dans son bouquin, une autre portée qui lui est commercialement attachée. Tout comme la recherche de la valorisation de l'auteur, le lecteur y a droit aussi.